Que faire en cas de chute de cheveux?

Chaque jour, nous perdons 80 à 100 cheveux par un processus continu naturel de renouvellement du follicule pileux. Mais si plus de 100 cheveux tombent par jour, on parle de perte de cheveux ou d’alopécie.

Les causes de la chute de cheveux peuvent être très différentes

Ils vont des changements hormonaux aux médicaments et au stress.

Contrairement aux hommes, les femmes sont principalement touchées par la chute de cheveux diffuse. Celle-ci se caractérise par une perte de cheveux répartie sur tout le cuir chevelu.

On peut traiter la chute de cheveux diffuse

Dans un premier temps, il faut identifier et éliminer la cause du déclenchement. En outre, le traitement avec des substances constitutrices des cheveux comme la cystine et les vitamines du groupe B peut favoriser la croissance des cheveux.

Traiter la chute de cheveux diffuse

Types de chute de cheveux

De façon générale, on distingue deux types de chute de cheveux (alopécie), la cicatricielle et la non cicatricielle. La chute de cheveux non cicatricielle est la forme la plus répandue et en règle générale elle est réversible.

plus

Alopécie cicatricielle: Cela signifie que la racine capillaire subit des dommages irréversibles par exemple suite à une infection, à une tumeur ou à une brûlure.

Alopécie non cicatricielle:Cela signifie que la racine est encore fonctionnelle dans un premier temps. Ce terme recouvre notamment l’alopécie aréata, l’alopécie androgénétique et l’alopécie diffuse.

Alopécie aréata

L’alopécie aréata se caractérise par l’apparition d’une ou plusieurs zones chauves rondes ou ovales sur la tête de la personne atteinte.

On suppose généralement qu’il s’agit d’une maladie auto-immune dont les causes exactes n’ont pas encore été complètement élucidées. Cependant, on pense qu’une disposition génétique en est le déclencheur. Cette forme de chute de cheveux peut survenir à n’importe quel âge.

Alopécie androgénétique

La maladie la plus commune qui peut mener à la perte de cheveux est l’alopécie androgénétique, avec une incidence d’environ 75 %. L’alopécie androgénétique se manifeste principalement à un âge avancé. Toutefois, 38 % des hommes et 17 % des femmes entre 30 et 39 ans en sont déjà atteints.

L’alopécie androgénétique est provoquée par une prédisposition génétique et par l’effet des androgènes. Ce produit de dégradation de la testostérone (DHT) provoque un raccourcissement de la phase anagène (Wachstumsphase) et donc une atrophie progressive, puis un épuisement du follicule pileux.

Un tableau clinique différent chez les hommes et chez les femmes

Le tableau clinique de l’alopécie androgénétique est différent chez les hommes et chez les femmes. Chez l’homme, typiquement, les tempes se dégarnissent et l’implantation des cheveux sur le front recule. Plus tard, une tonsure apparaît à l’arrière de la tête jusqu’à ce que les deux zones se rejoignent lors des stades ultérieurs et qu’une calvitie se développe.

Chez la femme, cependant, la chute de cheveux androgénétique commence au niveau de la raie, qui s’élargit de plus en plus sur les côtés. Contrairement à la forme masculine, chez la femme, la miniaturisation des follicules pileux ne se produit pas sur toute la zone et ainsi, le processus n’aboutit généralement pas à une calvitie, mais à un clairsemage des cheveux. Les cheveux vers le front et à l’arrière de la tête restent d’une densité normale.

Alopécie diffuse

Environ 19 % des femmes de plus de 20 ans sont concernées par la chute de cheveux diffuse. Les hommes peuvent également être affectés, bien que le type androgénétique prédomine clairement.

La chute de cheveux diffuse se caractérise par une perte de cheveux répartie sur tout le cuir chevelu. Il en résulte un clairsemage et une réduction du volume capillaire. Cette forme de perte de cheveux est généralement précédée d’un facteur déclencheur concret. En raison des cycles de croissance des cheveux et de la durée de la phase de chute (Telogenphase), la perte de cheveux en elle-même ne s’observe que trois mois plus tard. Par conséquent, il faut toujours chercher la cause de la perte de cheveux diffuse trois mois en arrière, contrairement à ce qui est largement admis.

fermer

Les causes de la chute de cheveux

Pourquoi suis-je touché(e) par la chute de cheveux? Les causes de chute de cheveux peuvent être très différentes. Elles vont des changements hormonaux aux médicaments et au stress.

plus

Les hormones

Les hormones sont des messagers biochimiques qui transmettent les informations au sein de l’organisme. Elles jouent un grand nombre de rôles dans le corps et ont une grande influence sur la durée du cycle pileux et la division des follicules pileux.

Chez la femme, les œstrogènes stimulent la croissance des cheveux. Par conséquent, une baisse de la production d’hormones ou une augmentation des hormones mâles peuvent déclencher la chute des cheveux. C’est le cas, par exemple, après la grossesse ou pendant la ménopause. La prise et l’arrêt de la pilule contraceptive ont également un effet sur le taux d’œstrogènes.

Carences alimentaires

C’est la circulation sanguine qui nourrit la racine des cheveux. Une alimentation équilibrée est donc essentielle pour une croissance saine et forte des cheveux. Les régimes radicaux, par contre, peuvent provoquer une croissance des cheveux malsaine ou même la perte des cheveux.

Le stress

Le stress aigu et chronique peut déclencher la chute des cheveux. Dès que le corps est exposé à un stress, il réagit en déversant un plus grand nombre de neurotransmetteurs et d’autres messagers. Ceux-ci abîment le follicule pileux. Il en résulte la mort programmée des cellules du follicule pileux et la chute des cheveux.

La prise de médicaments

Les médicaments sont également une cause beaucoup plus fréquente de chute des cheveux que ce que l’on croit généralement. Les principes actifs qui pénètrent dans la racine du cheveu par la circulation sanguine peuvent ralentir la croissance, notamment pendant la phase de croissance sensible.

La saison

Il est prouvé qu’au cours des mois d’été, on perd plus de cheveux que d’habitude. L’une des causes possibles de ce phénomène est le changement de la lumière du jour.

fermer

Diagnostiquer la chute de cheveux

Pour trouver si la perte de cheveux réelle dépasse la quantité saine de 80-100 cheveux par jour, il existe de nombreuses méthodes de diagnostic, qui peuvent être réalisées en partie par les personnes concernées elles-mêmes ou par le médecin.

plus

Une consultation de diagnostic doit être réalisée chez les personnes présentant une chute de cheveux accrue. D’une part, il est nécessaire de déterminer si la chute des cheveux correspond réellement à une alopécie et d’autre part, il faut découvrir l’étendue, le début et la durée de la chute. Ensuite, il convient d’évoquer les prédispositions familiales éventuelles, l’état de santé générale, la prise de médicaments (y compris des préparations hormonales), l’alimentation et le soin des cheveux. Un examen des cheveux, du cuir chevelu, de la peau et des ongles peut fournir des informations supplémentaires. Dès que les causes de la chute des cheveux sont connues, il est possible d’entamer un traitement ciblé.

Méthodes à appliquer par le patient:

  • Test de croissance capillaire
  • Test de collecte de cheveux

Analyses cliniques et tests en laboratoire à réaliser par le médecin:

  • Test de traction de cheveux
  • Biopsie
  • Analyses en laboratoires

Analyses microscopiques à réaliser par le médecin:

  • Trichogramme
  • Phototrichogramme
  • TrichoScan®
fermer

Chute de cheveux diffuse

Contrairement à la chute de cheveux androgénétique, la chute de cheveux diffuse se caractérise par une perte de cheveux répartie sur tout le cuir chevelu. Cela provoque un clairsemage et une réduction du volume capillaire. Près de 20 % des femmes entre 20 et 75 ans souffrent de cette forme de chute de cheveux.

plus

Chute simultanée des cheveux

Quand nous sommes en bonne santé, nos cheveux suivent un cycle de croissance asynchrone. Chaque cheveu se trouve donc à un moment du cycle qui lui est propre, de sorte que la perte de cheveux physiologique de 80 à 100 cheveux par jour n’est généralement pas dépassée. La chute diffuse des cheveux entraîne en revanche une synchronisation soudaine des phases de croissance des cheveux. Tous les cheveux tombent alors en même temps.

Soigner la chute de cheveux diffuse

Si on veut traiter la perte de cheveux diffuse, la première étape est d’identifier et d’éliminer la cause du déclenchement. Une fois celle-ci éliminée, le cycle du cheveu se stabilise et la croissance physiologique du cheveu reprend.   Important: lors de la recherche des causes, il est toujours nécessaire de regarder environ trois mois en arrière en raison du cycle de croissance des cheveux.

En plus d’éliminer les causes, l’apport de substances structurantes pour les cheveux est essentiel.

fermer